Le Vignoble gaillacois

1000 ans d’histoire

vue_gaillacLe Vignoble de Gaillac s’étend sur les deux rives du Tarn et vers le Nord du département jusqu’à Cordes sur Ciel. Il couvre environ 9000 Hectares dont 2500 hectares pour l’aire d’Appellation d’Origine Contrôlée regroupant 73 communes pour une production AOC de plus de 165 000 hl. Depuis plus de 1000 ans, la double influence de la douceur océanique et la chaleur méditerranéenne crée les conditions d’une excellente production. Sans évoquer le savoir-faire des professionnels du cru.
Aujourd’hui, l’appellation regroupe une centaine de caves particulières et trois caves coopératives réparties sur les trois régions naturelles du vignoble. La variété des terroirs et l’ancienneté du vignoble permettent à Gaillac de présenter un encépagement varié et traditionnel. Ainsi, cette diversité du vignoble Gaillacois se traduit par une grande variété de vins élaborés qui composent une gamme multiple de vins blancs secs et doux et de vins rouges et rosés, d’effervescents. Les ambitions du vignoble sont aujourd’hui portées par une nouvelle génération de vignerons, qui ajoutent à la passion de leurs pères le pragmatisme de formation de haut niveau. Outre les dernières technologies viticoles, leur savoir-faire s’étend également aux techniques de commerce et de gestion.

Le vignoble au XX ème siècle

Ainsi, au cours des mille et unes vendanges, le pays Gaillacois a vécu au rythme des joies et des peines des vignerons. La terrible crise du phylloxera à la fin du siècle dernier n’a pas entamé la ténacité des Gaillacois dans la recherche constante de la qualité: · 972 fondation de l’Abbaye Saint-Michel · 1271 mise en place d’une Charte Qualité définissant les normes de production · 1922 : délimitation de l’Aire d’Appellation Gaillac au Journal Officiel · 1938 : le décret A.O.C. est obtenu pour les Gaillac blancs · 1970 : le décret A.O.C. pour les rouges et les rosés. Comme l’histoire veut une fin heureuse en cette fin du XX ème siècle, l’Abbaye Saint-Michel est de nouveau redevenue le centre de coordination du vignoble. Elle abrite désormais la Maison de la Vigne et du Vin et renoue avec le riche et heureux passé du vin.